Escroqueries légendaires par Éric YUNG

Escroqueries légendaires

Titre de livre: Escroqueries légendaires

Éditeur: Cherche Midi

Auteur: Éric YUNG


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Escroqueries légendaires.pdf - 26,844 KB/Sec

Mirror [#1]: Escroqueries légendaires.pdf - 36,697 KB/Sec

Mirror [#2]: Escroqueries légendaires.pdf - 48,648 KB/Sec

Éric YUNG avec Escroqueries légendaires


Les Nobels de l'escroquerie

1918. Le très officiel " escroc légendaire " des États-Unis, Romulus Brinkley, se vante d'avoir mis au point la greffe de testicules de bouc pour les Américains en mal de virilité et, a-t-on dit, pour le bonheur des dames. Ainsi, durant seize ans, ce faux docteur, assisté de vrais chirurgiens, a effectué plus de 5 000 greffes. Une imposture qui a rapporté tellement d'argent qu'elle a fait de lui l'un des hommes les plus riches d'Amérique. Mais ce genre d'arnaque est légion. Ainsi, en 1925, Victor Lustig, un Austro-Hongrois, monnaye à un ferrailleur de la région parisienne la tour Eiffel en pièces détachées. Cette escroquerie peu banale traverse l'Atlantique pour arriver aux oreilles du parrain de la mafia de l'époque, le célèbre Al Capone, qui, du coup, fera de Victor Lustig... son conseiller financier ! De son côté, Léonarda Da Silva, une voyante très connue au Brésil, réussit à vendre à des acheteurs de rêve des appartements... au paradis.



La liste est longue et ce livre recèle tout un florilège d'astuces frauduleuses qui ont, en leur temps, défrayé la chronique publique et judiciaire. Éric Yung en a sélectionné parmi les plus insolites et les plus drôles. Savoureux !


Livres connexes


Les Nobels de l'escroquerie

1918. Le très officiel " escroc légendaire " des États-Unis, Romulus Brinkley, se vante d'avoir mis au point la greffe de testicules de bouc pour les Américains en mal de virilité et, a-t-on dit, pour le bonheur des dames. Ainsi, durant seize ans, ce faux docteur, assisté de vrais chirurgiens, a effectué plus de 5 000 greffes. Une imposture qui a rapporté tellement d'argent qu'elle a fait de lui l'un des hommes les plus riches d'Amérique. Mais ce genre d'arnaque est légion. Ainsi, en 1925, Victor Lustig, un Austro-Hongrois, monnaye à un ferrailleur de la région parisienne la tour Eiffel en pièces détachées. Cette escroquerie peu banale traverse l'Atlantique pour arriver aux oreilles du parrain de la mafia de l'époque, le célèbre Al Capone, qui, du coup, fera de Victor Lustig... son conseiller financier ! De son côté, Léonarda Da Silva, une voyante très connue au Brésil, réussit à vendre à des acheteurs de rêve des appartements... au paradis.



La liste est longue et ce livre recèle tout un florilège d'astuces frauduleuses qui ont, en leur temps, défrayé la chronique publique et judiciaire. Éric Yung en a sélectionné parmi les plus insolites et les plus drôles. Savoureux !



Les Nobels de l'escroquerie

1918. Le très officiel " escroc légendaire " des États-Unis, Romulus Brinkley, se vante d'avoir mis au point la greffe de testicules de bouc pour les Américains en mal de virilité et, a-t-on dit, pour le bonheur des dames. Ainsi, durant seize ans, ce faux docteur, assisté de vrais chirurgiens, a effectué plus de 5 000 greffes. Une imposture qui a rapporté tellement d'argent qu'elle a fait de lui l'un des hommes les plus riches d'Amérique. Mais ce genre d'arnaque est légion. Ainsi, en 1925, Victor Lustig, un Austro-Hongrois, monnaye à un ferrailleur de la région parisienne la tour Eiffel en pièces détachées. Cette escroquerie peu banale traverse l'Atlantique pour arriver aux oreilles du parrain de la mafia de l'époque, le célèbre Al Capone, qui, du coup, fera de Victor Lustig... son conseiller financier ! De son côté, Léonarda Da Silva, une voyante très connue au Brésil, réussit à vendre à des acheteurs de rêve des appartements... au paradis.



La liste est longue et ce livre recèle tout un florilège d'astuces frauduleuses qui ont, en leur temps, défrayé la chronique publique et judiciaire. Éric Yung en a sélectionné parmi les plus insolites et les plus drôles. Savoureux !